2020 - 2021 

Projet As-tu résisté à la nuit ?, en cours

Inconstance, 2020 

 

Cette recherche est fondée sur un désir d’explorer une autre relation au médium toile - dit traditionnel - mais aussi de le libérer de ses conventions formelles de présentation et de réception. Déjouer l’ordre établi, le composé, l’émergence de la forme, l’espace, et ainsi la réceptivité du regardeur.

Cette pièce, ensemble de 12 toiles de 50 x 50 cm, se compose et se décompose selon de multiples versions d’appréhension visuelle, interagissant avec l’espace dans lequel elle prend place. L’œuvre est une réflexion et une invitation à sortir du format et de la présentation habituelle de la peinture, statique, immobile.

Inconstance, 2020

acrylique sur toile, 12 modules de 50 x 50 cm

installation modulaire

Inconstance, 2020, version4 ©Gwen Hautin.jpeg
Inconstance, 2020, version 3 ©Gwen Hautin.jpeg

vues d'atelier

 Inconstance, 2020, semi volume au sol

hauteur maximale 4 cm

Inconstance, 2020, spatial 4 ©Gwen Hautin.jpg
Inconstance, 2020, spatial 3 ©Gwen Hautin.jpeg
Inconstance, 2020, spatial 2 ©Gwen Hautin.jpeg

Inconstance, 2020

exemples  de mises en espace 

Le jour se lève, 2020

performance du public et vidéo, 9’11’’

Suivant une partition communiquée par l’artiste, le public par petits groupes est invité à se saisir des modules de l’oeuvre Inconstance afin d’en faire une nouvelle composition.

Ainsi, chacun interagit avec l’oeuvre et avec les autres participants.

Chaque performance est filmée et archivée.

DSC_0976.JPG

©Nathalie Salmon

photo3 (3).png
photo4 (2).png
Captures de la vidéo Le jour se lève, 2020
Terre qui penche_©GH
Terre qui penche1_©GH
Terre qui penche2_©GH
Terre qui penche3_©GH
Terre qui penche4_©GH
La Terre qui penche, 2020, série
acrylique et crayon sur papier torchon, carton plume 30 x 20 x 1 cm chaque